Game over

Voilà, la partie est terminée. Bilan de fin de jeu : l’école Rhizomes aura été ouverte 7 mois, de septembre 2019 à mars 2020. Merci aux joueuses -sans oublier les joueurs, soyons inclusives- d’avoir participé à cet énorme jeu coopératif. On s’est vraiment bien amusé.e.s.

Mais revenons sur les moments-clés de ce jeu : La première manche, celle de l’installation du plateau, a duré un an. Un an à réunir les coéquipier.e.s et à se connaitre mieux, à se mettre d’accord sur les détails du projet, à acquérir toutes les autorisations légales, à trouver un local et à le fournir, à se mettre en lien avec les premières familles intéressées, à créer de premiers partenariats. Et ce fut une année riche en belles émotions et en découvertes. Je remercie du fond du cœur les neuf personnes (dont moi-même, pour qui j’ai tout autant de gratitude que pour les autres) qui ont constitué l’équipe, à une période ou à une autre : André Fischer, Claudine Klingenfus, Héloïse Rozet, Julie Fournier, Lydie Jeandel, Marie Windenberger, Mylène Thil, Sara D’Almeida, Vincent Royer. MERCI. Merci de m’avoir accompagnée dans cette étape si épanouissante que fut l’installation du Jeu Rhizomes. Merci pour ce bout de chemin fait ensemble, d’avoir partagé cette aventure, ces valeurs avec moi. Merci pour votre enthousiasme !

Héloïse, Julie, Mylène, Marie, Sara, André et Claudine + Lydie et Vincent absent.e.s sur la photo

Et puis, le Jeu a commencé pour de bon – for real. C’était excitant, jubilatoire parfois. Ça me paraissait si incroyable d’avoir pu mettre tout ça en place, d’avoir eu le culot de prendre tous ces risques : engagement bénévole, à plein temps (tout en payant mes factures) ; investissement de toute mon énergie et surtout l’espoir, l’espoir fou mais inébranlable que « ça marche » malgré toutes les complications à venir. Parce que pendant de longs mois je n’ai pas douté une seule seconde que nous trouverions les ressources nécessaires pour continuer encore très longtemps. J’avais une confiance aveugle en notre résilience commune face à toute épreuve. Et j’ai vécu des moments très forts : la joie d’être avec les membres de l’école jeunes ou adultes dans cette bulle de bienveillance, de confiance et de liberté ; la détermination à surmonter les difficultés ; le plaisir de se dépasser soi-même après les conflits et les remises en question ; la solidarité morale et affective au sein de l’équipe et de l’école ; la fierté d’accomplir tout ce que nous avons fait, de faire évoluer notre école, de mettre en place une petite démocratie aussi modeste soit-elle ; la foi en notre projet et en l’avenir.

Moments démocratiques…

Merci à tous les joueurs et joueuses qui nous ont rejoint.e.s pour cette seconde manche : les jeunes et leurs familles qui ont testé le Jeu pour une durée plus ou moins longue, et en particulier ceux et celles qui ont osé nous faire confiance et intégrer le Jeu. MERCI à vous. Dans cette petite école, votre engagement n’a pas été anodin. Il a permis au Jeu d’avoir du sens et de perdurer. Merci d’avoir eu l’audace de vous faire les pionnier.e.s de la scolarité démocratique centre-alsacienne avec nous. Nous avons énormément appris à vos côtés. J’espère que vous aussi, vous avez eu du plaisir et de la joie à jouer cette partie avec nous. Que vous aussi, vous avez la sensation d’en ressortir grandi.e.s.

J’adresse un MERCI particulièrement chaleureux aux membres inscrit.e.s (par souci d’anonymat je ne vous cite pas, mais soyez sûr.e.s que vos visages sont bien présents dans mon cœur en écrivant ces lignes). Chacun.e de vous m’a touchée au travers de sa personnalité unique. Vous avez compté pour moi au quotidien, ensoleillé mes journées de vos rires, de vos passions, de vos réflexions, de vos projets, de vos émotions. Chacun.e de vous a apporté de la vie et de la beauté à cette école. Cette école a été là pour VOUS et juste parce que vous avez été là, elle est digne d’avoir existé. VOUS avez été cette école. NOUS avons été Rhizomes, ensemble. J’espère que Rhizomes aura été une étape agréable dans votre parcours, que vous en sortez plus confiant.e.s en vous. Il y a peu de choses dont je sois absolument sûre, mais j’ai cette solide certitude : chacun.e de vous a toutes les qualités pour réussir dans la vie, à sa manière. Vous avez déjà en vous tout ce dont vous avez besoin. Je vous aime et je ne vous oublierai pas, mes ami.e.s.

Merci enfin à toutes les personnes qui n’étaient pas dans cette école au quotidien mais qui nous ont soutenu.e.s : nos proches, le propriétaire de notre merveilleux local qui nous a accordé une grande confiance du début jusqu’à la fin (nous avons été incroyablement chanceux !), nos partenaires, nos soutiens Facebook, nos mécènes temporaires, nos financeurs du crowdfunding, nos contributeurs en matériel, tous ceux et celles qui ont participé à faire exister cette école de quelque manière que ce soit. MERCI d’avoir cru en nous. Merci pour votre coopération.

Pourquoi le Jeu s’arrête-t-il maintenant ? Parce que nous avons réussi jusqu’ici à réunir les conditions minimales pour fonctionner : quelques membres inscrit.e.s (les jeunes), quelques membres soutiens (les adultes dans l’école), tout juste assez de financements, de l’énergie pour communiquer sur nous publiquement et pour dialoguer avec les institutions. Nous arrivons à un point où le niveau dans chacun de ces domaines est trop faible pour permettre une continuité. La partie est finie, mais nous avons gagné. Une collègue de l’école strasbourgeoise NovAgora m’a enseigné cette leçon récemment : Ce qui est de courte durée n’est pas un échec ; c’est une réussite limitée dans le temps. Notre projet, notre rêve aura existé 7 mois, et je suis très fière de tout ce que nous avons réalisé ensemble. Nous avons joué, et nous avons gagné. Et surtout : nous nous sommes bien amusé.e.s. Et, pour rester dans l’esprit de l’école démocratique, par ce Jeu amusant, nous avons fait de formidables apprentissages.

Nouvelle partie : à suivre…

Alors, c’est complètement fini ? Non. Dans le Jeu, il peut y avoir plusieurs parties. La partie Rhizomes I est terminée. Les joueuses et joueurs ont monté en compétence, ont acquis de l’expérience, ont créé des bases pour la suite. Quoi qu’il arrive, ces éléments sont toujours là, à disposition, prêts à l’emploi. Nous préparons donc une deuxième partie. Une deuxième aventure qui s’inspirera des conclusions de la première pour commencer plus solides et aller plus loin. La mise en place de cette nouvelle partie durera sans doute plusieurs mois voire plusieurs années, mais nous serons ravi.e.s d’accueillir dès à présent de nouveaux joueurs et joueuses ! Alors, avis à tous les spectateurs et spectatrices qui nous ont observé.e.s de loin timidement sans oser se lancer : plus on est de folles -et de fous !- et plus (longtemps) on rit !

Changerons-nous l’École en Centre-Alsace de façon durable ? Les grandes évolutions commencent par de petites initiatives. (Et qui sait à quoi ressemblera le Système scolaire après le confinement… ?) Il ne dépend que de nous de nous y mettre, si la cause nous tient à cœur. Alors : Croyez ce que vous ferez.

Héloïse, pour l’équipe Rhizomes

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Que ce confinement voys permette de reprendre des forces et de boys réarmer pour gagner la seconde manche. Les règles vont peut être changer.
    J ai appris que Louise Michel avait créé sa propre école car elle ne voulait pas faire réciter à ses élèves l éloge à Napoléon 3 tous les matins.
    Les luttes durent depuis longtemps.
    Hauts les cœurs
    Jack

    J'aime

Laisser un commentaire

Répondre à Jacques Stephany Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :